Fertilité et alimentation, faire les bons choix

Par Christelle Diététicienne

Lire en 5 minutes

ACTUALITÉS

Vous avez un projet bébé en vue ? Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est conseillé de suivre une alimentation de qualité, variée et équilibrée et d’adopter une bonne hygiène de vie.
Beautysané vous donne ses conseils et astuces pour booster votre fertilité.

Choisir des aliments de qualité et riches en nutriments

Une alimentation équilibrée passe avant tout par la consommation journalière de fruits et légumes. Ils sont riches en vitamines, minéraux, fibres mais surtout en substances antioxydantes. Or celles-ci sont reconnues pour lutter contre les radicaux libres qui attaquent nos cellules, et particulièrement les ovocytes. 

📝 Si votre alimentation n’est pas assez riche en fruits et légumes, vous pouvez la compléter avec notre complément alimentaire Energy Care Antioxydants (Q10, polyphénols, thé vert, Acide alpha lipoïque, vitamines C et E, sélénium…). 

N’oubliez pas les protéines, nécessaires à la production d’hormones. Selon les études sur la fertilité, il est conseillé de consommer 2/3 de protéines végétales (légumes secs, céréales, spiruline) pour 1/3 de protéines animales (viande blanche, œufs, petits poissons).

Concernant les graisses, réduisez au maximum votre consommation d’acides gras trans (aliments frits, gâteaux, viennoiseries, margarine) pour lutter contre l’inflammation chronique délétère pour vos cellules. Consommez de bonnes graisses, nécessaires à la production hormonale, telles que les huiles végétales (colza, olive, noix), les graines, les fruits oléagineux et les petits poissons gras. 

Faites également le plein d’oméga3, indispensables à la souplesse des membranes cellulaires, favorisant les échanges entre les ovocytes et les spermatozoïdes. Ces oméga3 participent également au bon développement neurologique du bébé pendant la grossesse. 

📝 Si vous consommez peu de poissons, vous pouvez compléter vos apports avec notre complément alimentaire Energy Care  Oméga 3, source de DHA et d’EPA.

Adopter une bonne hygiène de vie 

Tout d’abord, il est essentiel de manger des aliments peu transformés. Préférez-les BIO, pour éviter les perturbateurs endocriniens présents dans les pesticides. En effet, les fruits et légumes présentant des taux élevés de pesticides seraient associés à une fertilité féminine et surtout masculine plus faible.

Ensuite, évitez les excès de sucre, car plusieurs études constatent qu’ils diminueraient la fertilité. Préférez plutôt un fruit frais ou une compote en fin de repas et faites vos desserts vous-même, cela vous permet de réduire la quantité de sucre de moitié. Ces conseils sont également à appliquer pendant la grossesse, pour prévenir le diabète gestationnel.

L’eau doit fournir une hydratation suffisante (1,5 à 2 litres par jour). Le café et l’alcool sont à consommer avec modération. Alcool et caféine ont été longtemps mis en cause dans l’infertilité mais de nouvelles études remettent ces faits en cause. Le tabac est également déconseillé. Il provoquerait des modifications hormonales et diminuerait la fertilité.

Et bien sûr, augmentez votre activité physique, qui joue sur la régularité des cycles chez la femme, et réduit le stress et l’anxiété.

Zoom sur les nutriments à privilégier

Sélectionnez les bons  nutriments pour optimiser les chances de grossesse :

  • La vitamine B9 : une carence en vitamine B9 est associée à une diminution de la fertilité chez la femme. De plus, un déficit de cette vitamine peut constituer un facteur possible de fausses couches. En cas de grossesse, un manque de vitamine B9 pourrait entraîner des malformations du tube neural de l’embryon. On peut la trouver sous forme de complément alimentaire (Energy Care Complexe vitalité), mais également dans l’assiette. Abusez de légumes verts à feuilles (épinards, mâche, cresson, blettes), de légumes secs (lentilles, haricots secs, fèves) et de céréales complètes.
  • Le zinc joue également un rôle important dans la fertilité aussi bien chez la femme que chez l’homme, pour améliorer la qualité du sperme (spermatogénèse, motilité des spermatozoïdes) et réguler la fonction hormonale et la maturation des ovules chez la femme. On en trouve principalement dans les huîtres, le germe de blé, la viande, le cacao…
  • L’iode est nécessaire à la production d’hormones thyroïdiennes qui, en quantités insuffisantes, peuvent provoquer des troubles de l’ovulation. Il est présent surtout dans les algues, les poissons et les fruits de mer.
  • Le Sélénium protège les cellules grâce à ses propriétés antioxydantes. Il est aussi très utile en cure pour améliorer la qualité du sperme. 
  • Les Oméga 3, déjà cités dans le premier paragraphe, sont présents surtout dans les petits poissons tels que le maquereau, la sardine, le hareng.

IMC et fertilité

D’après les études, le surpoids et l’obésité ont un impact négatif sur la fertilité. Les femmes dont l’IMC (Indice de Masse Corporelle) est supérieur à 25 ont trois fois plus de risques de voir leur cycle menstruel perturbé.

Ainsi, une perte de poids de 5 à 10% augmenterait la fertilité, en régularisant les cycles menstruels et en augmentant les chances d’ovulation spontanée et de grossesse. Il existe des solutions pour une perte de poids en douceur, notamment en utilisant des substituts de repas, seuls produits minceur réglementés par une Directive européenne (96/8/CE).

En remplaçant 2 repas par jour par un substitut de repas, on réduit les calories mais on assure toujours un bon apport en nutriments essentiels (protéines, vitamines, minéraux et oméga3). Les substituts de repas Energy Diet sont disponibles en de multiples saveurs, et existent également en version 100% vegan.

Paiement sécurisé

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Maestro

Service abonnement

Service abonnement

Votre abonnement 100% flexible

Livraison en 48 à 72h

Livraison en 48 à 72h

Partout en France et en Europe

Paiement en 3x / 4x

Paiement en 3x / 4x

dès 300€ d’achat